ACTUALITÉS

  • Seniors, la pauvreté pour horizon. (Sondage Ipsos/ Secours Populaire)

    Beaucoup de seniors, notamment des femmes ont des revenus trop faibles (800€/mois), sous le seuil de pauvreté (1 200€/mois).

    Parmi les différents critères analysés dans le sondage, l'un des plus marquants est la difficulté à se nourrir.
    40% des plus modestes n'ont pas les moyens de faire trois repas par jour.


    Moins vital mais significatif d'un appauvrissement de la vie, les seniors les plus pauvres ont de grandes difficultés à accéder aux loisirs. 52% d'entre eux ne peuvent partir en vacances.

    en savoir +

  • ISF 2017, Attention aux dates !

    Beaucoup de seniors, notamment des femmes ont des revenus trop faibles (800€/mois), sous le seuil de pauvreté (1 200€/mois).

    Parmi les différents critères analysés dans le sondage, l'un des plus marquants est la difficulté à se nourrir.
    40% des plus modestes n'ont pas les moyens de faire trois repas par jour.


    Moins vital mais significatif d'un appauvrissement de la vie, les seniors les plus pauvres ont de grandes difficultés à accéder aux loisirs. 52% d'entre eux ne peuvent partir en vacances.

     

    en savoir +

  • Le 19 mai 2016 marquera le dixième anniversaire de la disparition d'Anne Marie Rivière.

    Le 19 mai 2016 marquera le dixième anniversaire de la disparition d'Anne Marie Rivière. Beaucoup de seniors, notamment des femmes ont des revenus trop faibles (800€/mois), sous le seuil de pauvreté (1 200€/mois).

    Parmi les différents critères analysés dans le sondage, l'un des plus marquants est la difficulté à se nourrir.
    40% des plus modestes n'ont pas les moyens de faire trois repas par jour.


    Moins vital mais significatif d'un appauvrissement de la vie, les seniors les plus pauvres ont de grandes difficultés à accéder aux loisirs. 52% d'entre eux ne peuvent partir en vacances.

    Née à St Fort S/ Gironde, elle a épousé, très jeune, Odyssens Pierros dont elle a eu un unique enfant, Georges. Il décède en 2003, à 81 ans, laissant Anne Marie sans descendance. Après son divorce, Anne Marie épouse Pierre Rivière dont elle prendra le nom. Jusqu’à 75 ans, elle a exercé sa profession dans l’immobilier par goût des contacts et parce qu’elle aimait être active.

    Après le décès de son fils, Anne Marie Rivière a décidé de créer une Fondation pour que ses biens soient dédiés à l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées. Influencée par son métier, elle était en particulier sensible à la question de leur habitat.

    Elle estimait avoir la chance d’être une des rares centenaires  vivant toujours à son domicile, entourée d’amis attentionnés. Elle souhaitait contribuer à la création de lieux de vie où les plus âgés se sentiraient en sécurité tout en gardant leur autonomie, sur le modèle du réseau Abbeyfield,  au Royaume Uni.

  • Choisir son lieu de vie

    Choisir son lieu de vie Beaucoup de seniors, notamment des femmes ont des revenus trop faibles (800€/mois), sous le seuil de pauvreté (1 200€/mois).

    Parmi les différents critères analysés dans le sondage, l'un des plus marquants est la difficulté à se nourrir.
    40% des plus modestes n'ont pas les moyens de faire trois repas par jour.


    Moins vital mais significatif d'un appauvrissement de la vie, les seniors les plus pauvres ont de grandes difficultés à accéder aux loisirs. 52% d'entre eux ne peuvent partir en vacances.

    en savoir +

  • Choisir son lieu de vie

    Dans sa "Lettre du Grand Âge" du 25 janvier, Agevillage.com présente l'étude réalisée par le sociologue Serge Guérin pour le compte de la CNAV sur l'intérêt des habitats collectifs, intermédiaires entre le domicile et la maison de retraite médicalisée.


    en savoir +

  • Jeudi 28 mai

    60% des personnes âgées atteintes de démence souffrent de douleurs chroniques.


    Selon Guillaume Léonard, chercheur du Centre de Recherche sur le Vieillissement de l'Université de Sherbrooke, un traitement adapté améliorerait la qualité de vie des patients et diminuerait les épisodes d'agitation et d'agressivité.

    Guillaume Léonard est professeur adjoint, attaché au Centre de Recherche sur le Vieillissement de l'Université de Sherbrooke (Québec - Province du Canada).

    Intervenant dans l'émission "La Tête au Carré" sur France Inter, M. Léonard présente ses recherches sur le traitement de la douleur. L'enjeu est important, notamment pour les personnes âgées, les douleurs chroniques augmentant avec l'âge. Selon lui, cette problématique est sous diagnostiquée et sous traitée. L'agressivité des patients déments pourraient être causée par des douleurs qu'ils ne peuvent verbaliser.

    Un traitement adapté de la douleur permettrait d'améliorer la qualité de vie des patients et pourrait diminuer les épisodes d'agitation et d'éventuelles agressions à l'encontre des proches et du personnel.

    en savoir +

  • Mardi 12 mai

    En 2014, le SAMU a reçu 350 appels de centenaires.

    Suzanne Tartière, médecin régulateur du SAMU, a révélé ces chiffres en présentant son récent ouvrage écrit avec Xavier Emmanuelli "En cas d'urgence, faites le 15", sur le plateau du Grand Soir3

    Le docteur Suzanne Tartière illustre le changement des activités du SAMU en évoquant les quelques 350 appels (sur une moyenne de 800 appels journaliers ) reçus de centenaires.
    Selon son témoignage, les urgences graves ne représentent plus que  10% des appels, le prochain défi des SAMU "c'est l'urgence sociétale".
    "On voit des gens très âgées [octogénaires] qui s'occupent de gens encore plus âgés [100 ans et plus]. Le rôle du régulateur est alors d'éviter les passages inappropriés de personnes fragiles aux urgences. " Ce n'est pas forcément une assistance sociale mais il faut être capables de dépister des problèmes sous-jacents".
    On mesure quelles difficultés posent au SAMU ces nouvelles situations qui doivent être gérées comme les situations d'urgences graves qui subsistent , AVC, infarctus, accidents de la route et comme le mercredi 7 janvier dernier, actes de terrorisme.
    Cette expérience nouvelle des SAMU éclaire l'évolution de notre société confrontée à un véritable "choc de longévité" et sur les nécessaires évolutions de l'organisation des structures sanitaires et sociales  pour y faire face.

    en savoir +

  • Mardi 24 mars
    L'association UFC- Que choisir demande aux parlementaires d'inscrire dans le projet de Loi de Santé Publique des mesures visant à lutter contre la dénutrion ou la mal nutrition des résidents des maisons de retraite.


    en savoir +

  • Mardi 17 mars, dans toute la France, à l'appel des syndicats, des retraités défilent pour leur pouvoir d'achat.

    Pour certains, en particulier les femmes,
    il s'agit de défendre leur pouvoir de "vivre décemment". C'est à dire sans avoir à demander des aides à la mairie, aux services sociaux et surtout à leur famille.
    Près de cent rassemblements sont prévus.
    Parmi les revendications figure aussi la nécessité de répondre à la difficulté d'accès aux maisons de retraite. De nombreux établissements sont ouverts par des opérateurs du secteur privé commercial.
    Leur prix sont sans aucune mesure avec les capacités financières de la plupart des retraités.
    Quand il n'existe pas d'autres solutions si la personne âgée possède un bien immobilier, il est nécessaire de recourir à sa vente pour financer les frais d'hébergement dans ce type d'EHPAD.
    C'est un vrai crève cÅ?ur quand il 'agit de la maison familiale pour la personne elle-même et aussi si elle a une descendance, pour ses enfants et ses petits enfants.
    Cette situation renforce la nécessité de développer des solutions non lucratives d'hébergement intermédiaire pour eux qui ne peuvent plus vivre à leur domicile.

    en savoir +

  • Le soir du 13 mai, Laurence Rossignol a annoncé 40 millions d'euros par an pour les projets d'animation dans les maisons de retraite et Ehpad...


    Invitée dans une émission de dialogue avec les auditeurs sur France Inter, la Secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes Agées et de l'Autonomie a répondu à un marionnettiste voulant intervenir auprès des résidents de maisons de retraites ou d'EHPAD. Elle l'a informé avec un grand enthousiasme que 40 millions d'euros par an étaient prévus pour l'animation dans ces établissements dans le projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement .

    en savoir +

  • Mais le matin du 13 mai, les déclarations de Laurence Rossignol sur calendrier de la loi situaient ces financements plutôt vers la fin du quinquennat de François Hollande...

    Au cours des 4èmes Assises des logements-foyers, résidences services et habitat intermédiaire, la Secrétaire d'Etat a déclaré que le projet de loi serait adopté au Conseil des Ministres avant l'été et examiné par la Parlement au cours de sa session d'automne.Mais elle a également rappelé que ce projet de loi devait être en cohérence avec la Réforme Territoriale prévue pour le printemps 2015. Les Conseils Généraux financent aujourd'hui une grande partie de l'aide aux seniors. Si les 40 millions de financement annoncés pour l'animation en EHPAD et maisons de retraite résistent aux différentes étapes d'adoption de la loi et aux modifications des aides consacrées aux personnes âgées, ils ne sont donc pas à espérer avant 2016...

    en savoir +

  • Le 29 avril, la CNAV déclare que chaque année, plus de mille retraités du régime général deviennent centenaires".

     Dans son point presse, la Caisse Nationale de l'Assurance Vieillesse (Cnav), a publié cette information sur la progression constante du nombre de centenaires parmi ses pensionnés.
    En 2013, sur les 12,23 millions de retraités du régime général, 16 273 étaient âgés de plus de 100 ans, soit 0,13%. En 2010, ils étaient 13 072 et représentaient  0,11% des 11, 65 millions retraités CNAV.

    Ces chiffres reflètent ceux de la population générale publiés par l'INSEE. Le nombre des centenaires a été multiplié   par plus de cinq fois entre 1990 et 2013.
      En 2013,  l'INSEE estimait leur nombre à 20 452, 17 602 femmes pour 2 850 hommes. Selon ces données, neuf centenaires sur dix sont donc des femmes.  Peu d'hommes font partie des personnes de 110 ans et plus, appelées "super centenaires".

    en savoir +

  • Comment notre société sâ??organisera-t-elle pour leur assurer les meilleures conditions de vie ?

    Ces chiffres montrent que la longévité continue à croître. Ils appellent aussi à une réflexion sur la qualité de vie de ces personnes qui ont vécu plus dâ??un siècle.  En 2010, l'INSEE envisageait une population de 120  000 à 380 000 centenaires, à l'horizon  2060, selon que les conditions de lâ??espérance de vie s'améliorent ou se dégradent...(INSEE premiere n°1319-oct 2010)

    en savoir +

  • Vendredi 11 avril, Les Chenêts, maison de retraite accueille une nouvelle rencontre des "Murmures Amoureux", à Courbevoie

    Les résidents de l'hôpital intercommunal, Neuillly-Puteaux-Courbevoie se réunissent avec les résidents de la maison de retraite "Les Chenets", sous la houlette d'Emilie Leconte, de la compagnie théâtrale "l'atelier Marcadet.
    Ce sera la troisième rencontre dans le cadre de la préparation de la version 2014 de la pièce, écrite par Emilie Leconte à partir de tous les propos échangés.

    en savoir +

  • Samedi 29 mars, une nouvelle étape du projet "Murmures amoureux".

    Le centre hospitalier de Puteaux organise en partenariat avec l'association "Expressions de Femmes", une rencontre goûter.Sont conviés à le partager avec des résidents , la scénariste, Emilie Leconte, de la compagnie " L'atelier Marcadet", le personnel hospitalier et les membres de l'association Myosotis. Ce moment de discussion sur le thème de l'amour est une nouvelle étape du projet "Murmures amoureux".Les propos échangés participeront à l'écriture de la pièce dont la première représentation est prévue le 16 juin.

    en savoir +

  • Le 14 février, des "Murmures amoureux", au club 102 de Puteaux

     Le coup d'envoi du projet "Murmures amoureux" a été donné à l'occasion de la semaine de la Saint Valentin, organisée par le club 102, à Puteaux.Il s'agissait d'une  représentation de la version 2013 de la pièce "Murmures amoureux", créée à Vitry sur Seine. Elle  était organisée pour les résidents des établissements impliqués dans le projet d'une nouvelle édition de la pièce. Le but était de leur montrer à quelle création théâtrale ils allaient participer.Objectif atteint. La compagnie "L'atelier Marcadet", Emilie Leconte, entourée de deux comédiennes et d'un comédien chanteur ont ému, ont faire rire  et  les applaudissements ont crépité. Ils ont donné envie à beaucoup de spectateurs de participer à la version 2014.

    en savoir +

  • Le guide du bénévolat 2014 est en ligne.

    Le ministère des sports, de la jeunesse et de la vie associative vient de publier et de mettre en ligne une nouvelle édition du " Guide du bénévolat ".Sous-titré "Les droits des bénévoles, le soutien au bénévolat", ce guide, en 7 chapitres précise le cadre juridique et les différents droits accordés aux bénévoles pour soutenir leur engagement. En introduction, rappel de définition et panorama éclairent la place du bénévolat en France et en Europe. Une bonne occasion de consulter le site associations.gouv.

    en savoir +

  • FDVA 2014, en région.

    En régions, les appels à projets des Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) sont plus tardifs que l'appel national, clos en février. <br/>Adaptés aux besoins locaux, les critères dâ??éligibilité et les procédures sont aussi à consulter sur le site associations.gouv. Il est peut-être encore temps de trouver un financement pour vos projets de formation!

    en savoir +

  • Cette année, la Semaine Bleue aura lieu du lundi 21 au dimanche 27 Octobre sur le thème " Vieillir et agir ensemble dans la communauté"

    La marraine de l'édition 2013 est Paulette Guinchard-Kunstler qui est actuellement Présidente de la Fondation  de Gérontologie. Elle a été secrétaire d'Ã?tat aux personnes âgées, de mars 2001 à mai 2002.Une « Marche Bleue », est organisée partout en France, en ouverture de la Semaine Bleue  le 20 octobre 2013.

    en savoir +

  • Du 9 au 11 septembre se tient à Québec la 2e conférence internationale des Villes Amies des Aînés avec pour thème "Vivre et viellir dans sa communauté".

    En 2010, l'Organisation mondiale de la Santé a créé le réseau VADA (Villes Amies des Aînés). Il a pour but de rassembler les villes qui développent un "environnement urbain propice à un vieillissement actif et en bonne santé".Le réseau francophone des VADA, créé en septembre 2011, sera représenté à la conférence de Québec par les villes de Besançon,Dijon, Rennes.

    en savoir +